WebAcappella FX

C’est le petit dernier chez Intuisphere et je l’ai déjà adopté comme outil dans mon quotidien de webdesigner. 

Point fort 1 : liberté de conception

La liberté de création, de conception et de design est absolue. L’éditeur WYSIWYG est puissant car vous pouvez concevoir le design que vous voulez.

Le bémol : prévoyez du temps pour créer votre site car vous devez créer, de A à Z, vos pages dans les versions ordinateur, tablette et smartphone. 

Point fort 2 : la superposition des éléments

Ici, pour jouer avec la mise en page, vous pouvez mettre des composants les uns sur les autres pour des effets de superposition parfois utiles. Ce n’est pas le cas dans GRID qui s’appuie sur une grille de conception sans gestion des premiers plans, seconds plans, etc.

Point fort 3 : les effets « FX »

Animation au clic pour les boutons, animation au chargement pour les textes, les images, etc. Vous pouvez paramétrer des effets pour animer votre contenu avec WebAcappella FX. C’est désormais aussi possible sous GRID et ça, c’est top !

Par contre, c’est comme l’alcool et cela vaut pour GRID ou FX, il faut consommer ces « substances animées » avec modération pour pas que cela devienne imbuvable pour l’oeil du visiteur.

Point faible 1 : la gestion des alignements

Habituée à WebAcappella 4, je regrette que FX ne propose pas de règles ou repères positionnables pour aider à concevoir son design et à aligner les éléments entre eux. Bien évidemment, il y a des repères visuels qui s’affichent quand on déplace un élément pour l’aligner avec d’autres mais à l’usage, on s’aperçoit que c’est compliqué d’aligner les éléments tout à gauche ou tout au centre ou tout à droite. On peut jouer aussi avec les positions X et Y mais c’est vraiment contraignant !

 WebAcappella GRID (ancien responsive)

Sorti avant WebAcappella FX, GRID a lui aussi des points forts indéniables mais la logique de conception de site est totalement différente ! Une liberté de création certes mais plus limitée et plus encadrée ce qui ne m’empêche pas d’utiliser ce logiciel au quotidien pour certains projets clients.

Point fort 1 : automatisation du responsive

Gros point fort ici, le gain de temps pour créer son site. En effet, au contraire de FX, dès que vous créez votre page en version ordinateur, le logiciel compile les éléments et créé automatiquement les mises en page tablettes et smartphones. De quoi aller vite et même très vite puisque vous n’avez plus qu’à gérer les alignements colonnes dans les autres mises en pages smartphones et tablettes.

Point fort 2 : le full fullscreen

Vous voulez un site dont le design prend toute la largeur de votre écran, fond et contenu inclus ? C’est possible avec GRID grâce au box mode « étendue ». Vous voulez un slider responsive fullscreen sur votre page d’accueil ou une vidéo en plein écran ? C’est possible.

Sous FX, le fullscreen ne fonctionne que pour les arrières-plan grâce au mode bannière des boites de remplissage (couleurs, dégradés, images) et c’est un vrai point faible du logiciel selon moi. 

Point faible 1 : la logique de conception

BOX, LIGNE, SPACERS VERTICAUX, SPACERS HORIZONTAUX, MARGES INTERNES, MARGES EXTERNES… En voilà des concepts à maitriser pour comprendre la logique de conception et de mise en page d’un site dans GRID. La grille Bootstrap sur laquelle s’appuie le logiciel pour créer un site responsive peut en rebuter plus d’un (surtout les habitués de WebAcappella 4).

Alors oui, c’est peut-être plus compliqué de prendre en mains GRID que FX mais là où vous y gagnez, c’est en productivité et au final, une fois les concepts maitrisés, vous avez une grande liberté de conception et largement de quoi faire le site de vos envies !